Publications

La colère et l’anxiété améliorés par le Yoga thérapie

La colère et l’anxiété améliorés par le Yoga thérapie

D’après le yoga thérapeutique, la santé émotionnelle fluctue entre l’équilibre, l’excès et la carence. Il y a donc trois énergies fondamentales que l’on nomme gunas.

Dans la philosophie du Yoga, il y a un thème qui désigne l’énergie de colère et d’anxiété, c’est raja guna.

L’énergie de raja guna, lorsqu’elle est en équilibre, est synonyme d’activité et de créativité. Par contre, lorsqu’elle est prédominante, elle peut entraîner un comportement hyperactif, agressif ainsi qu’une incapacité à se maîtriser dans les situations difficiles et déplaisantes. Il va sans dire que cette énergie excessive peut nous porter à la violence et causer de la souffrance en soi ainsi qu’aux autres.

Évidemment, il y a plusieurs niveaux de colère… lorsque l’on reconnaît qu’on est en colère, il est possible de désamorcer cette dernière. On peut y arriver en ayant recours à une pratique de langhana pranayama, qui régularisera la respiration. Comme cette technique vise à gérer et non à supprimer l’émotion, il suffit de l’appliquer puis d’observer ce qui se produit dans l’organisme. En général, il y aurait des effets apaisants. Comme il s’agit d’une technique de pratipaksha, ou si vous préférez de restructuration cognitive, cela mène à un reconditionnement. Une fois la réaction vécue et restructurée mentalement, il peut arriver que votre colère de départ vous semble insignifiante.

L’anxiété est une autre émotion rajasique…. encore une fois, il existe de nombreux degrés et types d’anxiétés, allant des inquiétudes chroniques légères aux troubles obsessifs compulsifs et aux crises de panique. Toute une série de symptômes et de malaises en découlent.

Des recherches approfondies associent ces états, dont :

• Un affaiblissement de la fonction immunitaire;

• Une susceptibilité accrue aux troubles gastro intestinaux, comme par exemple, le syndrome du côlon irritable et l’affection abdominale inflammatoire, entre autres.

Encore une fois, le Yoga thérapie propose une stratégie que l’on nomme brahmana/langhana, qui a pour effet d’apaiser l’hyper vigilance mentale et le stress physique qui en résulte.

L’utilisation de techniques sonores, qui permettent de détourner l’attention de pensées génératrices d’anxiété, sont efficaces pour l’apprentissage de la méditation, voir même de la prière et ont un effet très positif.

Le soutien, les soins et le toucher d’êtres chers, restent d’excellents remèdes à toutes conditions de raja Guna, lorsqu’il est prédominant. Si cela n’est pas possible, je vous recommande de vous offrir quelques rencontres de détente en massothérapie, où vous pourrez à la fois détendre votre corps et échanger avec le thérapeute.

Les dernières recommandations sont celles qui sont connues de plusieurs. C’est-à-dire : éviter l’alcool, le tabac, la caféine, tenter de passer du temps dans la nature, prendre du soleil raisonnablement, et s’oxygéner à l’extérieur quotidiennement.

Je termine en disant que derrière toute anxiété, il est possible qu’il y ait aussi une colère enfouie au fond de nous. Une colère qui n’a pas été reconnue ou nommée. Cela peut aussi prendre la forme de frustrations secrètes qui se manifestent par des états de peine, de tristesse et de fragilité émotionnelle.

C’est là que nous comprenons l’importance de prendre le temps de prendre soin de soi, pour avoir une meilleure maîtrise de nos énergies et profiter pleinement de la vie.

Namaste OM SHANTI

Régine Cannas

Yogacharya de la Fédération Francophone de Yoga

Enseignante et formatrice du Yoga, ainsi que Yoga thérapeute

Naturopathe

Santé et lois de la nature

Avec le printemps et la venue de l’été, j’écoute le bruit des arbres secoués par le vent… je me rends compte combien la vie est précieuse. La nature nous parle, mais nous ne prenons malheureusement pas toujours le temps de l’écouter.

La loi de la nature, dans l’univers tout entier, en partant du soleil à l’atome le plus petit, tout est soumis à des lois. Un ordre règne partout dans l’univers. Le soleil remplit sa mission régulièrement, les étoiles et les planètes se déplacent d’une manière ordonnée.

L’homme est le seul à briser ces lois, ce qui le conduit vers une vie désordonnée, la maladie ou la disharmonie dans son corps et son mental. Il se pense au-dessus de tout, il pense qu’il peut réinventer le monde. Il a réinventé l’eau avec ses boissons gazeuses, la nourriture avec ses fast-foods, la forme physique avec ses centres sportifs intérieurs, alors qu’à la base, nous avons déjà tout ce qu’il faut pour être en équilibre. Ça dépend de nos choix et de nos actions. Le bien le plus précieux est la « SANTÉ », et c’est avec un corps en santé que l’on peut accomplir l’objectif de la vie humaine.

La santé est la meilleure cause de vertu, de richesse, elle est la bénédiction de la vie. Les lois de préservation de la santé devraient être notre première préoccupation. Ce sont finalement les lois de la nature. Par une nourriture saine et équilibrée, la pratique des âsanas, prânayâma, un mode de vie droit et simple (yama-niyama), une routine de vie ou l’on respecte son rythme naturel, ou l’on s’accorde du repos pour le corps et pour l’esprit, par la méditation.

Il serait bon de se responsabiliser face à notre santé, afin d’être en mesure de profiter pleinement de la vie et par le fait même, pouvoir aider ceux dans le besoin. Se poser la question, comment je mène ma vie? Quels sont mes actions pour garder ou maintenir ma santé? Quels sont mes priorités présentement? Suis-je heureux de mes choix de vie présentement? Est-ce que mes besoins fondamentaux sont comblés? Et non pas les besoins secondaires en premier!

Un homme sain sourit et rit, il est joyeux et heureux. Beaucoup de personnes ont une grande force physique mais n’ont pas nécessairement de force mentale, c’est-à-dire être capable de supporter des critiques, des contre-temps et des refus sans en être victimes. La force morale est supérieure à la force physique, elle se travaille au quotidien.

Nous avons tous une puissance et du « savoir ». C’est à travers notre cheminement et notre pratique du Yoga, avec ses huit membres de la philosophie de Pantajali, que nous pouvons calmer le mental par une discipline et une patiente sadhana.

Chaque épreuve ou situation nous permet de travailler notre cheminement. Ça dépend de nous, on peut choisir d’en profiter et d’apprendre afin de grandir, ou on peut choisir de ne rien faire et d’en être victime.

Finalement, c’est la loi de la nature qui nous rattrape. Les choses sont comme elles sont (comme dans la nature), on peut se laisser guider par cette loi, ne pas être en résistance et suivre le courant de la vie… elle nous emmènera dans une direction souvent surprenante et deviendra de plus en plus profonde. Elle nous permettra une perception plus claire et une vision plus pénétrante, afin d’en extraire la vérité dénuée de toutes fluctuations.

SHANTI!

Régine

La nature repose au plus profond de soi

Oui, elle est bien là, avec toute ses qualités, ses couleurs, ses revirements, son énergie et sa lumière.

Elle est bien là, au plus profond de soi, et cela est bon de bien le conscientiser. Cette nature extérieure se retrouve à l’intérieure de soi. Nous sommes en symbiose avec la nature, le macrocosme et le microcosme ne font qu’un finalement.

Pourtant on tend à l’oublier, à vivre séparé d’elle. Ne pas se respecter dans ses limites, c’est comme demander à un chevreuil de courir sans arrêts et sans raisons valables. Les animaux vivent à un rythme naturel, en symbiose avec la nature. S’inspirer d’eux, nous permet de revenir à la source. De prendre le temps de vivre, de respirer, de faire des actions justes, d’éviter de gaspiller cette belle énergie si précieuse.

S’écouter pour mieux saisir tout la richesse de notre vie, se découvrir et s’harmoniser avec la nature, ralentir pour mieux voir, pour laisser le temps faire son œuvre, les évènements être sans les bousculer, c’est d’être dans la pleine conscience de ce cadeau, qu’est la vie.

La simplicité et le contentement l’emportent sur le superflus et la course au bonheur. Prendre le temps d’arrêter, d’être en silence, et de se concentrer sur une chose à la fois, permet de savourer cette nature intérieure, une découverte de ce qui pourtant est déjà là.

Plus je suis à l’écoute, plus je suis apte à la sentir cette nature intérieure, elle nous donne le goût de faire des choix de cœur et non de peur, de se choisir, d’afficher nos frontières et de se respecter sans culpabilité.

Cette nature nous parle, avec ses changements de saisons, son cycle circadien, son soleil et sa lune, elle nous dit que tout es là pour être en harmonie avec soi. Il suffit de faire confiance plutôt que de contrôler, il suffit de croire plutôt que de se méfier, il suffit de s’aimer plutôt que de se saboter avec des croyances et des intérêts vides de profondeur et de lumière.

Namaste, Om Shanti!

La gratitude

Bonjour à tous,

Un blogue tout neuf, pour nous permettre d’échanger, de partager et de poser toutes les questions que vous désirez. Que ce soit des questions au sujet de votre pratique de Yoga, que vous avez ou que vous aimeriez avoir…. ou au sujet de votre santé, physique ou spirituelle. De par mon expérience comme enseignante et formatrice de Yoga et naturopathe, il me fera plaisir de vous répondre ou de commenter vos demandes et interrogations.

Vous avez des trucs et des découvertes intéressantes à partager, faites-en profiter les autres! Recettes, astuces ou réflexions, il y aura toujours quelqu’un qui pourra l’apprécier.

En attendant de vous lire, je vous propose dès votre votre réveil, d’avoir un petit moment de gratitude envers tout ce que vous avez. Ne perdez pas de temps avec ce que vous n’avez pas ou ce que vous vous attendez à avoir. Soyez simplement conscient de ce qui vous entoure et prenez les meilleurs moyens dans les meilleures conditions, pour profiter pleinement de votre journée.

Régine